Connect with us

Musique

CIMFEST : MA LECTURE

Published

on

CAMEROON INTERNATIONAL MUSIC FESTIVAL

La Cameroon International Music Festival (CIMFEST) s’est tenue dans l’ancienne capitale du Cameroun, BUEA du 17 au 20 Novembre dernier.

Retour sur les grands moments (ateliers, concert) et ma lecture de cet évènement riche en couleurs mais insuffisament médiatisé.

Durant 04 jours, nous avons eu droit à : 

  • La soirée de Gala d’ouverture du festival.
  • Des ateliers de formation et d’échanges.
  • Une soirée à thème
  • 01 cérémonie des Awards.
  • 01 PEACE concert .

LES CIMFEST ATELIERS

WORSHOP

WORSHOPS © pixabay.com

Du 18 au 19 Novembre ont eu lieu des ateliers de formation et d’échanges répartis de la manière suivante :

  • 2 workshops le 18 Novembre.
  • 3 workshops le 19 Novembre.

JOURNÉE DU 18 NOVEMBRE 2021

ATELIER D'ÉCHANGES

ATELIER D’ÉCHANGES

1er ATELIER

Le premier atelier a été un échange ayant pour thème MUSIC & BUSINESS .

Il a eu pour intervenants :

  1. Mr BEHYIA, Corporate Communications Stratégiste/CRTV FM 105
  2. Mr ADEKANMBI ADEDOTUN, Représentant TRACE West Anglophone
  3. Mr GILBERT AGBOR, Promoteur du CIMFEST
Panélistes 1er atelier

De gauche à droite : Mr GILBERT AGBOR/Mr ADEDOTUN/Mr BEHYIA © Bantouqueen

Les différents panélistes ont donné des conseils et outils permettant aux artistes de mieux gérer leurs contenus musicaux ainsi que leurs finances.

Le sujet de la présence de la chaîne musicale TRACE MBOA et sa réelle volonté de valoriser la musique camerounaise a été évoqué.

À ce sujet, les artistes anglophones ont exprimé leurs difficultés à faire diffuser leurs vidéos lorsque celles-ci n’incorporent pas les 2 langues nationales.

Mr ADEDOTUN leur a répondu que la chaîne TRACE ne fait pas de discrimination; cependant il a pris note de leurs préoccupations.

Ils ont également soulevé l’Éternel problème de “payer” afin que leurs contenus soient diffusés.

À cette préoccupation, Mr ADEDOTUN  leur a répondu qu’ils se rapprochent des services appropriés de TRACE  pour la diffusion des vidéos.

2ème ATELIER

C’était une Master Class dirigée par Mr ADEDOTUN qui s’adressait principalement aux vidéastes.

Mr ADEKANMBI ADEDOTUN

Mr ADEKANMBI ADEDOTUN © Bantouqueen

Durant la séance de formation, il a donné les critères pour qu’une vidéo soit diffusée sur leur chaîne.

Il a également souligné que le problème général de la majorité des vidéos camerounaises était le post éditing.

Malheureusement, AUCUN vidéaste (amateurs comme de renom) n’était présent.

Mr ADEKANMBI ADEDOTUN et KO-C

Mr ADEKANMBI ADEDOTUN en séance de formation sur la vidéo de KO-C © Bantouqueen

JOURNÉE 19 NOVEMBRE 2021

ECHANGES

ÉCHANGES ©pixabay.com

SÉANCE D’ECHANGE N° I

Ce 3ème jour de festival a été essentiellement axé sur les échanges.

Cette journée a débuté sous le thème MUSIC LICENCING & DIGITAL DISRIBUTION.

Il a été animé par :

  1. Mr PRINCE MYKEL ENOBI, CEO The CLIQ EMPIRE
  2. Mr BONTEH ENGELBERT, Digital Marketing & Event Strategist
  3. Mr CHURCHILL NANJE, Tech Entrepreneur njokum.com/buyam.com
  4. Mr ADEKANMBI ADEDOTUN, Marketing & P.R Manager TRACE Anglophone West Africa
panélistes cimfest

Panélistes CIMFEST © CIMFEST Facebook Page

Ici, l’épineuse question de contrats a été décortiqué. Les différents panélistes ont recommandé de toujours bien lire les contrats avant de les signer.

Mr ADEDOTUN a même insisté sur l’importance et la nécessité pour un artiste d’avoir un avocat spécialisé dans le domaine car c’est lui qui va donner les meilleurs conseils pour ou contre la signature d’un contrat.

Il a également été question de DATAS car celles-ci permettent de mieux orienter sa stratégie de vente, distribution et même de placement de l’artiste.

SÉANCE D’ECHANGE N° II

Ensuite le 2ème panel a pris le relais pour nous parler de ARTIST MANAGEMENT AND BRADING .

Il a été conduit par :

    1. JULES NYA, Co-founder of MUMAK & DOMAF; Artist Management, A&R,Corporate Communication Specialist
    2. FELA OKE, SuperAgent, Entrepreneur Entertainment
le panel

JULES NYA / FELA OKE © CIMFEST Facebook Page

 

Les différents intervenants nous ont fait comprendre que les artistes doivent s’entourer de professionnels qui les accompagneront tout au long de leur carrière.

L’artiste doit pouvoir BIEN choisir son manager car c’est lui qui va le représenter et défendre ses intérêts.

Mr JULES NYA et Mr FELA OKE

Mr FELA OKE et Mr JULES NYA © Bantouqueen

Concernant le branding, il leur a été conseillé d’avoir puis consolider leur niche locale car c’est elle qui va les porter à l’international.

SÉANCE D’ECHANGE N°III

Sans transition, le 3ème atelier du jour ayant pour thème MUSIC & CULTURE/ MUSIC & SOCIAL COHESION a suivi.

Valorisé par :

  1. H.E RICHARD BALE, High Commissioner of Canada to Cameroon
  2. Mr SALAH KHALED, Director of UNESCO’s Regional Office for Central Africa
  3. Mr JEAN LUC, Resident Representative of the UNDP Cameroon
  4. KO-C, Artist
  5. KAMENI, Artist
CIMFEST

Visuel Panélistes CIMFEST © CIMFEST Facebook Page

Cet échange avait pour but de:

  • connaître comment les institutions onusiennes peuvent accompagner les projets des artistes qui partagent leurs valeurs.
  • présenter ce que ces différentes institutions font au Cameroun dans le cadre de la paix.
KAMENI

KAMENI à droite/ une des représentantes Onusiennes au milieu/ Mr SALAH KHALED à gauche © Bantouqueen

La sortie avortée en 2018 du projet musical “WE NEED PEACE” (piloté par SALATIEL) au début de la crise a été abordé. Et il a donc été décidé qu’un autre musical PEACE projet piloté cette fois par PHILLBILL verra le jour d’ici la fin de cette année.

CIMFEST PEACE CONCERT

CIMFESTPEACE CONCERT

CIMFEST PEACE CONCERT © Bantouqueen

Cette activité figurait parmi celles tant attendues du festival.

Le concert a ouvert ses portes par une conférence de presse; puis par le spectacle qui a commencé tard mais qui s’est bien déroulé dont voici quelques extraits.

CIMFEST: MA LECTURE

Un festival est un évènement qui est sensé rassembler, unir et renforcer les relations entre les personnes, les peuples.

Il est sensé favoriser l’échange entre et le partage des cultures.

Malheureusement, la famille francophone n’a pas répondu présente aux festivités.

Il n’y a eu AUCUNE tête d’affiche culturelle francophone; que ce soit en terme de médias, d’artistes ou acteurs.

Les artistes francophones ont répondu ABSENTS pourtant les différents panels étaient constitués d’intervenants de QUALITÉ.

À mon humble avis, je pense que leurs présences auraient été un RÉEL soutien et apport dans le sens du retour de la paix, de la consolidation de notre unité.

De montrer réellement notre intérêt par rapport à ce qu’ils vivent; e au retour de la paix au NOSO en assistant aux évènements qu’ils organisent LÀ-BAS.

Durant ces 04 jours, j’ai compris leurs frustrations. Le fait qu’ils aient l’impression que nous ne sentions pas concernés par ce qui se passe au NOSO sauf quand il y’ a un incident ponctuel.

Du côté de la famille anglophone, j’ai ressenti de la colère vis à vis de la famille culturelle francophone.

Le fait de se sentir marginaliser la pousse à plus se replier sur elle-même. À faire les choses de son côté.

La musique est l’un des secteurs qui brisent les barrières.

Utilisons notre richesse musicale pour réllement ouvrir la porte de LA PAIX AU CAMEROUN.

En attendant la deuxième édition du CIMFEST, Let The African Vibration Rain On You.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A La Une

Copyright © 2020 Bantou Queen.